PAROLES DE FRANCHISÉS

Témoignage de Christophe Baratte –Franchisé de Noyelles-Godault (62) et Seclin (59).

 

Christophe BARATTE 43 ans, franchisé RÉAUTÉ CHOCOLAT

 

 

Qu'est-ce qui vous a incité à devenir franchisé ? Quelle avait été votre expérience professionnelle précédente ?

Christophe Baratte : A l’approche de la quarantaine, j’avais envie de donner un nouvel élan professionnel à ma vie.

 

Pouvez-nous expliquer ce qui vous a conduit à rejoindre le réseau RÉAUTÉ CHOCOLAT ?

Christophe Baratte : Le hasard d’une rencontre… j’ai eu l’occasion de rencontrer lors d’un séjour en 2009 à La Rochelle, Eric et Isabelle VANDEVOORDE, qui ont ouvert la 1ère Franchise de l’enseigne Chocolats Roland Réauté. Leur retour d’expérience, ainsi qu’une visite dans leur boutique dès le lendemain, m’ont convaincu. Le projet a commencé à murir, j’ai quitté la banque un an et demi plus tard après cette rencontre. 

 

Ce métier était donc nouveau pour vous, pouvez-vous nous détailler comment s'est déroulée la formation avant de se lancer ?

Christophe Baratte : La formation est très complète. On apprend l’ensemble du programme sur 4 ou 5 semaines de formation théoriques mais aussi pratiques. Tous les aspects du métier son abordés : du produit, au marketing, en passant par la gestion du point de vente. En plus de cela, la tête de réseau nous accompagne à l’ouverture, avec une assistance durant 2 semaines au lancement du point de vente. A ce moment précis, un animateur vient nous épauler.

 

Vous êtes encore un jeune franchisé. Comment s'est déroulé votre démarrage de votre activité ? Cela a-t-il été conforme à vos attentes ? Avez-vous d'autres projets sous enseigne ?

Christophe Baratte : J’ai ouvert mon premier magasin en juillet 2011. Nous avons réalisé un très bon démarrage avec une forte affluence.  Je ne vous cache pas que j’ai été très satisfait de cette première année d’activité. D’où mon projet d’avoir ouvert mon deuxième point de vente très vite, le 8 février à Seclin.  

Interview réalisée par Samuel Burner, parue le 15/02/2013 sur l’Observatoire de la franchise